rss
email
twitter
facebook

18 septembre 2013

Mon smartphone est canon


Il est là entre mes mains, dans une petite boite ronde, le QX100 de Sony . Cet appareil à greffer sur un smartphone va opérer une petite révolution dans ma façon de photographier.
D'un coté, j'ai un objectif avec un capteur, en métal messieurs-dames et de l'autre, un appareil doté de possibilité de cadrages et de réglages, mon smartphone. Voilà la fusion va s'opérer, sous mes yeux, ce soir.

J'ai trouvé le commutateur on/off directement placé sur ce qu'on pourrait confondre avec un simple objectif. Mais non, il s'agit bien de mon nouvel appareil photo, vraiment nouveau dans son genre.

Pour commencer, le QX100 utilise la technologie NFC de mon téléphone et s'invite en douceur. A peine ils se touchent qu'ils se comprennent déjà sans ajout d'un mot de passe. Un vrai plaisir en terme de simplicité.


A quoi sert la NFC à cet instant ? Play Memories Mobile s'installe automatiquement après le contact des deux.


Sur le module optique, on découvre deux petites languettes -dont une qui fait slide- qui vont me permettre de greffer le QX100 sur un Xperia Z en premier et ensuite sur le Galaxy Note. Étonnant de pouvoir insérer ce dernier entre les mâchoires de mon nouveau joujou. Le Galaxy note est de bonne taille et ma foi, il a fier allure avec ce nouvel appendice possédant un grand capteur 1 pouce et optique Carl Zeiss avec stabilisateur d'images. :p
A quoi sert la NFC à cet autre instant ? Si mon smartphone est en veille, ça sert à réassocier de manière automatique les deux modules sans intervenir et sans mot de passe encore une fois.
Quand on règle et prend la photo, l'ensemble est facile à manier surtout après l'installation de la dragonne.
En détachant le module du smartphone, la manoeuvre est un peu plus difficile mais il est intéressant de balader l'optique pour prendre des photos sous un angle inattendu car il possède un bouton de prise de vue directement placé sur le dessus.
Il y a même l'emplacement pour insérer une carte mémoire micro SD pour stocker les photos directement sur l'optique.


Voilà un outil capable de réconcilier la photographie numérique de qualité et la photo sur téléphone.
Même si pas de mode RAW, ni de mode manuel complet, ni de mode priorité de vitesse d'obturation, ni de récupération des données GPS. Comme le procédé vient de sortir, les applications vont certainement revoir leurs fonctionnalités pour permettre peu à peu d'atteindre ces objectifs.
Ah oui, dernier détail. Les photos sont sauvegardées directement sur l'application dédiée ou le cloud Apple (on suppose pour IOS car on est surtout équipés Android :) ) et ne se téléchargent pas sur Google plus. Dommage quand on a l'habitude de cette simplicité.
Reste à expérimenter sur une bonne période pour vérifier l'autonomie. Car même s'il n'utilise pas d'écran, l'appareil fonctionne avec le wifi.
Si certains ont testé le module 10 ou 100, qu'ils n'hésitent pas à laisser des commentaires pour compléter ce que je n'ai pas pu voir à chaud.
Pour les prix, comptez 450€ pour le QX100 et environ 200 pour le QX10.
Et pour ceux qui sont à fond sur les Google Glass en ce moment, je préconise de nouveaux tests dans le même sens avec le zoom optique QX10 ;) que je vais tester prochainement aussi.
A lire sur ce site AndroidCentral : "The creepiest thing we've done thus far with the Sony QX10".


Et une vidéo pour compléter mon test : 

2 commentaires:

Agence seo a dit…

C’est futuriste. Quelle idée ! pour le futur les créateurs devront concevoir des appareils et Smartphone et appareil photo puissant, doté d’un objectif interchangeable

Torrent a dit…

Canon est mon smartphone